Projet pour consultation, juin 2017

Ce projet, le gouvernement du Québec le porte haut et fort. Il entend faire en sorte qu’il soit à
l’image de la société québécoise :

  • une société francophone, démocratique, pluraliste et riche de son caractère distinct;
  • une société qui reconnaît l’apport des nations autochtones, de sa communauté d’expression anglaise et des personnes de minorités ethnoculturelles, qu’elles soient immigrantes ou nées au Québec.

Autrement dit, la diversité qui a contribué à établir le caractère unique et original de la culture québécoise demeure un atout de premier plan dans une perspective d’enrichissement collectif. En fait, l’État québécois manifeste depuis longtemps sa volonté de promouvoir sa singularité culturelle et linguistique. De là vient sa longue tradition d’engagement en faveur de la culture et de la langue française (annexe I). La présente politique s’inscrit donc dans la continuité. Elle s’appuie sur les acquis de la politique Notre culture, notre avenir, publiée en 1992, laquelle proposait un cadre innovant et structurant.

L’action gouvernementale y est structurée autour de trois axes d’intervention :

• l’affirmation de l’identité culturelle;
• le soutien aux créateurs et aux arts;
• l’accès et la participation des citoyens à la vie culturelle.

Ces trois axes, qui ont donné au système culturel québécois son visage actuel, conservent toute leur pertinence. Toutefois, en 25 ans, plusieurs enjeux se sont transformés, d’autres ont émergé; c’est ce qui justifie la révision de la politique existante et son actualisation.