La Coalition pour la diversité des expressions culturelles réunit les principales organisations de professionnels francophones et anglophones du secteur culturel au Canada. La trentaine d’associations qui en sont membres représentent 200 000 professionnels et 2 200 entreprises du milieu culturel.

La Coalition pour la diversité des expressions culturelles (CDEC) réunit les principales organisations de professionnels francophones et anglophones du secteur culturel au Canada. La trentaine d’associations qui en sont membres représentent 200 000 professionnels et 2 200 entreprises du milieu culturel.

Préoccupée tout autant par la santé économique du secteur culturel que par la vitalité de la création culturelle, la CDEC s’intéresse plus particulièrement au traitement de la culture dans les accords de commerce et à l’impact de l’environnement numérique sur la diversité des expressions culturelles.

Histoire et mission

Histoire

La CDEC a été fondée au printemps 1998 par les principales associations québécoises du milieu culturel à l’occasion de la contestation du projet d’Accord multilatéral sur les investissements (AMI), qui visait une libéralisation des biens et services culturels. Dès l’automne 1999, la CDEC a invité les principales associations professionnelles du secteur de la culture au Canada à y adhérer.

A l’échelle internationale, la CDEC et les gouvernements québécois et canadien ont joué un rôle fondamental pour que soit reconnue la double valeur, économique mais aussi symbolique et identitaire, des biens et services culturels, et pour donner naissance à un mouvement qui a mené à l’adoption de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, à l’UNESCO en 2005. La CDEC a ensuite déployé ses efforts pour convaincre les professionnels de la culture de tous les continents de créer leur propre coalition afin d’inciter leur gouvernement à appuyer la Convention.

Aujourd’hui, la CDEC compte 29 organisations qui représentent les créateurs, artistes, producteurs, éditeurs et distributeurs œuvrant dans les secteurs du livre, du cinéma, de la télévision, des nouveaux médias, de la musique, des arts d’interprétation et des arts visuels. La CDEC assure également le secrétariat de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle (FICDC).

Mission

La Coalition pour la diversité des expressions culturelles (CDEC) est la voix du milieu culturel. Elle assure la promotion de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO. Elle veille à sa mise en œuvre pour lui donner pleine force d’application à l’échelle nationale.

La CDEC effectue le suivi des engagements du gouvernement canadien sous la Convention. Elle s’assure que la capacité du gouvernement à mettre en œuvre des politiques de soutien aux expressions culturelles locales soit préservé et déployé adéquatement ; que la libéralisation des échanges et le développement des technologies n’entraînent pas systématiquement une uniformisation des contenus et un bouleversement des écosystèmes locaux face aux investissements étrangers.

La CDEC intervient principalement pour que les biens et les services culturels soient exclus des négociations commerciales et pour que la diversité des expressions culturelles soit présente dans l’environnement numérique. Son rôle consiste à :

  • Favoriser la concertation de la société civile autour de ses priorités et des enjeux de la Convention;
  • Faire le suivi des négociations commerciales menées par le gouvernement canadien afin de s’assurer du respect de l’exclusion des biens et des services culturels des négociations des accords commerciaux;
  • Documenter les impacts  et les conditions entourant l’offre de contenus culturels en ligne;
  • Organiser des rencontres et représenter ses membres dans le cadre de la révision des lois et politiques ayant un impact sur la diversité des expressions culturelles;
  • Assurer le secrétariat de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle (FICDC) et participer aux débats à l’UNESCO pour soutenir un réseau international en faveur de la diversité des expressions culturelles.

Axes de travail

Notre expertise

Depuis plus de vingt ans, la Coalition pour la diversité des expressions culturelles (CDEC) défend l’importance de la culture dans le développement des sociétés, ce qui lui vaut aujourd’hui une légitimité reconnue internationalement.

La Coalition s’emploie à mobiliser les parties prenantes de l’ensemble du milieu culturel – créateurs, artistes, associations, organismes communautaires, décideurs politiques, chercheurs universitaires – et à tous niveaux – local, national et international. Son expertise se trouve à la fois dans la maîtrise de ses contenus, ses recherches et sa capacité de mobilisation.

Exemption culturelle dans les accords commerciaux

La Convention reconnait en droit international la nature distinctive, à la fois économique et identitaire, des biens et services culturels, ce qui justifie leur exemption de tout engagement de libéralisation dans les accords commerciaux.  La CDEC effectue des analyses, fait le suivi des négociations commerciales auxquelles participent le gouvernement canadien et mène des représentations afin de s’assurer que les biens et services culturels soient exclus des accords commerciaux.

La CDEC veille ainsi à l’application de la Convention, pour que soit pleinement reconnu le droit souverain des États de favoriser la diversité des expressions culturelles sur leur territoire national par des mesures politiques, y compris par des aides financières.

La diversité des expressions culturelles en ligne

Pour la CDEC, la diversité des expressions culturelles dans l’espace numérique repose sur :

  • L’existence d’un environnement équilibré permettant la création, la production et la diffusion de contenus culturels locaux diversifiés;
  • La disponibilité et la promotion de ces contenus en ligne, et leur découvrabilité au Canada;
  • La capacité des gouvernements de formuler et d’exécuter des politiques permettant de protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles en ligne;
  • La capacité collective, notamment celle des milieux culturels, à mesurer l’atteinte des objectifs d’intérêt public.

Le rôle de la CDEC consiste également à effectuer des recherches et à favoriser le dialogue entre les milieux culturels, universitaires et gouvernementaux à l’échelle nationale et internationale afin de permettre aux artistes, créateurs et producteurs du pays d’enrichir le patrimoine culturel national dans les meilleures conditions possibles à l’ère numérique.

Comité exécutif

Solange Drouin

Coprésidente

Association québécoise de l'industrie du disque (ADISQ)

Madame Solange Drouin est détentrice d’une licence en droit et elle est membre du Barreau du Québec depuis 1988.

Elle s’est jointe à l’ADISQ en 1992 et, depuis 1995, elle y occupe les fonctions de directrice générale. Depuis 1999, elle assume également la tâche de vice-présidente aux affaires publiques de l’organisation.

Elle siège depuis 1999 au conseil d’administration de l’organisme de financement Musicaction. Elle est également membre du conseil d’administration du Fonds Radiostar et y assume les fonctions de trésorière.  Madame Drouin agit aussi à titre de co-présidence de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle et a siégé au conseil d’administration de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle.

Elle est également présidente du Comité du disque et des arts de la scène de l’Observatoire de la culture et des communications depuis sa fondation et présidente du comité de concertation de cet organisme.

En parallèle, madame Drouin a aussi occupé, de 1995 à juin 2001, les fonctions de directrice générale de la Société de gestion collective des droits des producteurs de phonogrammes et de vidéogrammes du Québec. Par ailleurs, madame Drouin a été membre du conseil d’administration du Conseil québécois des ressources humaines en culture. Elle a aussi siégé au conseil d’administration de la Société canadienne de gestion des droits voisins et à la Société canadienne de perception de la copie privée à titre de vice-présidente.


Bill Skolnik

Coprésident

Directors Guild of Canada Ontario (DGC)

Bill Skolnik est chef de la direction et directeur général de DGC Ontario. À ce titre, Bill dirige toutes les négociations collectives, les initiatives stratégiques et les services aux membres – avec l’équipe de DGC Ontario.

Avant son arrivée à DGC Ontario, il était à la tête de la Fédération canadienne des musiciens, membre fondateur de la Screen Composers Guild of Canada, administrateur de la Caisse de retraite des musiciens du Canada et trésorier de l’Association des producteurs de radio du Canada. Bill est un expert dans l’élaboration de dispositions novatrices qui touchent les musiciens, les compositeurs et les producteurs travaillant dans les industries cinématographiques et théâtrales canadiennes.

En tant que musicien de formation classique, Bill a travaillé comme directeur musical, compositeur, arrangeur, parolier et producteur de musique. Il a écrit et arrangé Sesame Street pendant plus d’une décennie et a composé le scénario de plus d’une douzaine de séries radiophoniques de la CBC. Le travail de Bill a été entendu dans de nombreux documentaires, dans le film primé My American Cousin ainsi que sur des scènes à travers le Canada incluant le Shaw Festival, Alberta Theatre Projects, le Royal Manitoba Theatre Centre, le Arts Club de Vancouver et le Young People’s Theatre. Bill a joué un rôle déterminant dans la création du service de musique de la CBC Galaxie, organisant et programmant la musique de chambre et les classiques, et a été le producteur musical de la CBC d’émissions acclamées telles que Michael Tippett Tribute to the European Broadcast Union, The Boss Brass Live to the World, The evolution of Jazz and the late Jeff Healey’s first Jazz broadcast. Né à Montréal, il a vécu à Toronto, Calgary et Vancouver.


Catherine Mitchell

Vice-présidente

Association of Canadian Publishers (ACP)

Catherine Mitchell est consultante à Toronto pour le milieu de l’édition et possède une solide expérience en droits de traduction et distribution, en ventes et marketing, ainsi qu’en relations publiques. Elle enseigne au Collège Humber dans le programme, ‘Creative Book Publishing’. Catherine est active au sein de plusieurs comités dans cette industrie et croit en l’engagement communautaire.


Jérôme Payette

Trésorier

Association des Professionnels de l'Édition Musicale (APEM)

Jérôme Payette est directeur général de l’Association des professionnels de l’édition musicale (APEM) depuis 2015. En 2014, il a été envoyé par le Gouvernement du Québec à l’UNESCO (Paris) pour travailler au Secrétariat de la diversité des expressions culturelles. Précédemment, Jérôme a occupé le poste de Directeur du développement de l’Orchestre symphonique de Laval et a réalisé divers mandats de consultant dans le milieu culturel pour ArtExpert, Torrentiel et à son compte.

Jérôme est Trésorier de la Coalition pour la diversité des expressions culturelles, membre du comité consultatif sur le disque et les arts de la scène de L’Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ), membre du Comité permanent de la formation mutualisée de l’Institut national de l’image et du son (INIS) et participe aux travaux de plusieurs coalitions québécoises et canadiennes, dont la Coalition pour une politique musicale canadienne.Musicien et  gestionnaire, Jérôme est titulaire d’un Baccalauréat en interprétation jazz, d’un DESS en gestion d’organismes culturels et d’une maîtrise en management avec mémoire sur le développement culturel.


Tyrone Benskin

Vice-président

Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA)

Tyrone occupe une place importante dans le paysage culturel canadien et international depuis plus de 30 ans. Acteur / Réalisateur acclamé, il compte plus de 100 projets de film et de télévision, ainsi que compositeur, auteur-compositeur et artiste enregistré. Depuis plus de deux décennies, Tyrone est également un ardent défenseur de l’expression canadienne par le biais des arts et croit de tout cœur à son importance en tant que pilier social. À cette fin, il a été vice-président national de l’ACTRA et député à la Chambre des communes du Canada, où il a été nommé critique de l’opposition officielle – Héritage Canada et porte-parole adjoint – Langues officielles.


Élisabeth Schlittler

Administratrice

Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) / Société civile des auteurs multimédia (SCAM)

Élisabeth Schlittler est délégué général au Canada de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) et de la Société civile des auteurs multimédia (SCAM), deux sociétés de gestion collective. Détentrice d’un diplôme en administration suisse, elle a travaillé pendant plusieurs années en Algérie et au Sénégal. De retour au Canada, elle a occupé le poste de directrice administrative d’une maison d’édition montréalaise avant de diriger la SACD et la SCAM.

Depuis 2002, elle représente les deux sociétés à la CDCE et elle s’est jointe au comité exécutif en 2017.


Conseil d'administration

Présentation

Le conseil d’administration de la Coalition se compose d’un minimum de quinze (15) administrateurs et correspond au nombre de membres réguliers. Les administrateurs élisent parmi eux deux co-présidents, huit vice-présidents, un secrétaire et un trésorier en ayant soin de faire en sorte que le choix de l’ensemble de ces dirigeants reflète adéquatement la diversité du membership régulier de la Coalition.

Composition du CA

Dirigeants et membres élus à l’assemblée générale annuelle du 24 septembre 2018 :

  • Co-présidents :

ADISQ – Association québécoise de l’industrie du spectacle et de la vidéo : Solange Drouin
DGC – Directors Guild of Canada, Ontario division : Bill Skolnik

  • Trésorier :

APEM – Association des professionnels de l’édition musicale : Jérôme Payette

  • Secrétaire :

SPACQ – Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec : Marie-Josée Dupré

  • Vice-présidents :

ACP – Association of Canadian Publishers : Catherine Mitchell
ACTRA – Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artist : Tyrone Benskin
ARRQ – Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec : Mylène Cyr
CMPA – Canadian Media Production Association : Susanne Vaas
LCP – League of Canadian Poets : Fortner Anderson
SOCAN – Society of Composers, Authors and Music Publishers of Canada : Victor Davies
UDA – Union des artistes : Louis-Georges Girard
UNEQ – Union des écrivaines et des écrivains québécois : Laurent Dubois

  • Administrateurs :

ANEL – Association nationale des éditeurs de livres : Richard Prieur
AQPM – Association québécoise de la production médiatique : Hélène Messier
CAEA – Canadian Actors’ Equity Association : Arden R. Ryshpan
CIMA – Canadian Independent Music Association : Elise Roiron
CMPA – Canadian Music Publishers Association: Margaret McGuffin
CQT – Conseil québécois du théâtre : Morad Jeldi
DGC – Directors Guild of Canada: Samuel Bischoff
FCCF – Fédération culturelle canadienne française : Marie-Christine Morin
MMF – Music Managers Forum Canada : Ryhna Thompson
SAC – Songwriters Association of Canada: Zoë Cunningham
SACD – Société des auteurs et compositeurs dramatiques : Elisabeth Schlittler
SARTEC – Société des Auteurs de Radio; Télévision et Cinéma : Stéphanie Hénault
SCAM – Société civile des auteurs multimedia : Elisabeth Schlittler
SCGC – Screen Composers Guild of Canada : Victor Davies
WGC – Writers Guild of Canada : Neal McDougall
XN Québec – L’Association des producteurs d’expériences numériques : Jenny Thibault

Equipe

Nathalie Guay

Coordonnatrice générale

Nathalie Guay détient une maîtrise en géographie de l’Université du Québec à Montréal. Elle s’est intéressée au mouvement altermondialiste dans le cadre de ses études, ce qui l’a amenée à être l’une des principales organisatrices du Forum social québécois en 2007. Elle a par la suite travaillé dix ans à la Confédération des syndicats nationaux, d’abord comme conseillère à la recherche. En 2012, elle a été nommée adjointe au comité exécutif et responsable des relations internationales. Au cours de son cheminement, Nathalie Guay a piloté des dossiers sur des thèmes variés tels le développement régional, les accords commerciaux, la solidarité internationale et les changements apportés par le numérique. Elle se joint à la Coalition pour la diversité des expressions culturelles en avril 2018 à titre de coordonnatrice générale.

Contact

Céline de Dianous

Agente de communication et de recherche

Céline de Dianous est diplômée de Sciences Po Lyon. Elle a un intérêt marqué pour la création artistique, la recherche en art et les enjeux liés aux technologies de l’information. Elle a été chargée de mission culturelle à l’Institut français de Valence, en Espagne, puis a travaillé comme responsable de la communication, du développement et des partenariats pour le Laboratoire des Arts et médiations humaines de l’Université Paris 8. Elle a rejoint la Coalition pour la diversité culturelle en juin 2018.

Contact